Thalasso et “ecolo-conscience” : mythe ou réalité ?

Thalasso de Dinard

Quand les thalassos baignent dans l’eau…Grosses consommatrices d’eau de par leur métier ( entre les soins prodigués au quotidien et les services associés: le lavage des serviettes et des peignoirs pour ne parler que de ce “poste” ), les centres de thalassothérapie se sont eux aussi éveillés à la conscience environnementale, chacun y allant à son rythme…

Eau directement puisée ” à la source” (avec  maîtrise de la consommation et des rejets d’eau de mer)… Encouragement à la réutilisation des serviettes de toilette* … Système de chauffage revu et corrigé… Les actions ne manquent pas, ici ou là.

Pour sa part, Thalassa sea & Spa  (Groupe Accor) s’est engagé, au nom d’un credo : “Toute richesse s’épuise si elle n’est pas préservée”.

D’où la certification ISO 14001, pour les établissement de la marque – “afin de s’engager dans la performance environnementale et la défense de la nature”  –  mais aussi le programme de reforestation « Plant for the Planet » avec 2 millions d’arbres financés en 2011 (*5 serviettes réutilisées = 1 arbre planté)

De quoi se rendre sur le site de la thalassothérapie de Dinard où vient précisément d’être planté un cerisier sauvage. Au-delà de l’anecdote, un acte hautement symbolique de toute une (ecolo) politique, nous explique Marie Claire Bélien, directrice du Centre, en exclusivité pour Enviro2B.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter

Journaliste économique, animateur de débats, colloques et séminaires.