Vol MH 370 : du carburant dans la zone de recherches

Après la réception dans le sud de l’océan indien de signaux pouvant provenir des boites noires du vol MH 370, une nouvelle piste amène les spécialistes australiens à penser qu’il se trouvent sur la zone du crash du vol MH371 de la Malaysia Airlines. En effet, une nappe de carburant a été détectée dans la zone de recherches.

Les signaux émis par les boites noire sont une durée moyenne d’une trentaine de jours. Or, le vol MH 370 de la Malaysia Airlines a disparu des écrans radar le 8 mars dernier. Pas surprenant donc qu’aucun signal n’a été capté par les bateaux dépêchés sur place depuis six jours. “Nous n’avons pas eu une seule détection en six jours et il est sans doute donc temps d’aller sous l’eau“, explique Angus Houston, le coordinateur des recherches lors d’une conférence de presse.

Dans l’attente du résultat des prélèvements

En revanche, un autre indice amène les spécialistes dépêchés sur place dans le sud de l’Océan indien à penser qu’ils se trouvent sur la bonne zone de recherches, une nappe de carburant a été détectée dans la zone où les signaux avaient été captés. Des prélèvements ont été effectués mais aucun résultat n’est encore revenu. “L’origine de la nappe reste à définir mais elle est à quelques 5.500 m (…) de la zone restreinte définie à partir de la captation des signaux“, ajoute Angus Houston.

L’Océan Shield, le bateau australien explorant la zone va donc déployer le Bluefin-21, un robot sous-marin autonome afin d ‘explorer la zone sous-marine. Pour le coordinateur des opérations, ce robot “peut très bien nous faire franchir une nouvelle étape vers une identification visuelle car il a la capacité de détecter des débris sur le fond de l’océan“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter