Vol MH370 : des signaux “compatibles” avec ceux des boites noires

Les signaux captés durant 2h20 hier par un bateau australien qui menait des recherches au large de l’océan indien, pourraient bien être ceux émis par les boites noires du vol MH370 de la Malaysia Airlines disparu mystérieusement le 8 mars dernier.

Selon le responsable de l’agence australienne qui coordonne les opérations,  Angus Houston, les signaux captés durant 2h20 puis quelques minutes, dans la nuit de samedi à dimanche par un bateau australien, l’Ocean Shield, seraient “compatibles” avec ceux émis par les boites noires du vol MH 370 de Malaysia Airlines, disparu mystérieusement le 8 mars denier avec 239 personnes à bord. “C’est manifestement la piste la plus prometteuse“, déclarait-il lors d’une conférence de presse à Perth. “Deux signaux distincts étaient audibles. Fait révélateur, cela pourrait être cohérent avec les transmissions de l’enregistreur de données de vol et de l’enregistreur audio du cockpit“.

Une course contre la montre

Si l’information se confirme, il faudra encore plusieurs jours avant de pouvoir récupérer ces boites noires qui selon toute vraisemblance, doivent se trouver au fond de l’océan. Or, c’est une véritable course contre la montre, les balises disposant de batteries dont la durée de vie est d ‘environ un mois. Il ne resterait donc que très peu de jours, 3-4 avant d’établir leur position précise.

Pour ses recherches, l’Ocean Shield est équipé du “Pinger locator”, un système de détection américain. Il dispose également d’un véhicule téléguidé, le Bluefin 21, qui peut descendre jusqu’à 4.500 mètres de profondeur, et qui sera immergé en cas de confirmation des signaux. Malheureusement, si les boites noires sont situées à une profondeur plus importante, les autorités se heurteront alors à une limite technique et la disparition du vol MH 370 restera pour toujours un mystère.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter