Mais où est passé le ministère de la Santé ?

Après l’annonce du nouveau gouvernement hier, une interrogation demeure. Si Marisol Touraine conserve son poste au ministère des Affaires sociales, qu’est devenue la Santé ? Le ministère de la Santé et des Affaires Sociales n’est désormais plus que le ministère des Affaires sociales, une amputation surprenante et mal perçue par les professionnels.

Manuel Vals, le nouveau Premier ministre a souhaité un gouvernement resserré. Beaucoup d’anciens ministres sont ainsi passés à la trappe, ce qui n’est toutefois pas le cas de Marisol Touraine qui conserve le ministère des affaires Sociales.  Mais, si la ministre reste en place, la Santé a quant à elle disparu de l’intitulé de son poste. Alors, si dans les faits, Marisol Touraine continuera de s’occuper des questions de santé, la disparition du terme est un signe mal perçu de la profession.

Dans un communiqué, le Conseil de l’Ordre des médecins a immédiatement réagit hier. “L’objectif d’amélioration de la qualité du système de soins ne peut se réaliser sans l’existence d’un ministère de la Santé de plein exercice“, indique-t-il précisant attendre “la réparation de cet oubli“. De même, l’ISNI, principal syndicat d’internes, a également fait part de son mécontentement. “La santé , priorité selon le Président de la République, n’a même pas le droit à un ministère de la Santé“, tweetait hier son porte-parole, Mickael Benzaqui.

Un secrétaire d’Etat ?

Au-delà de la disparition du terme “santé” de l’intitulé du poste, d’autres déplorent le maintien de Marisol Touraine à son poste. C’est notamment le cas de la Fédération des médecins de France, qui commentait dans un communiqué hier que “le maintien de Marisol Touraine tient sans doute plus à la solidarité gouvernementale dont elle a fait preuve plutôt qu’à son bilan où l’immobilisme était en marche et le dogmatisme constamment présent“.

Maintenant, la Santé fera vraisemblablement l’objet d’un secrétariat d’Etat. Selon Nathalie Schuck, journaliste au Parisien, Aquilino Morelle, un proche de Hollande et Valls, conseiller à l’Elysée, pourrait occuper le poste.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter