Pollution : les cadenas d’amour du Pont des Arts menacés par deux blogueuses

Dégradation de l’environnement, problèmes de sécurité et pollution visuelle sont les trois arguments mis en avant par deux blogueuses qui ont lancé une pétition visant à faire interdire les “cadenas d’amour” accrochés sur les ponts de Paris. Près de 700.000 cadenas auraient envahi les monuments parisiens.

Deux blogueuses, Lisa Anselmo, une new-yorkaise vivant à Paris, et son amie Lisa Taylor Huff, ont donc décidé de s’attaquer aux “cadenas d’amour” accrochés par les amoureux aux balustrades de plusieurs ponts parisiens, dont le célèbre Pont des Arts. “Au début, c’était une tradition adorable, mais maintenant, cela devient hors de contrôle, c’est juste moche“, confie Lisa Taylor Huff à l’Express qui l’interrogeait. Depuis 2008, on recense près de 700.000 cadenas accrochés aux divers ponts et monuments parisiens.

300 kg de cadenas par mètre de pont

Mais, au-delà de l’aspect esthétique, les deux blogueuses mettent également en avant des questions de sécurité et de dégradation de l’environnement. Selon Le Monde, les cadenas déposés le long du Pont des Arts pèseraient plus de 300 kg par mètre et pourraient donc à terme menacés la sécurité du pont. “En plus du poids, il y a la rouille des cadenas qui attaque les grillages. Si un jour, un grillage tombe dans la Seine, au-delà de la pollution que cela entraine, il pourrait atterrir sur un bateau-mouche et blesser quelqu’un“, ajoute la jeune blogueuse.

Contactée par l’Express, la Mairie de Paris avoue être consciente du problème. “Des équipes font des rondes régulièrement. les cadenas ne sont pas décrochés des grillages, mais les garde-corps fragilisés sont enlevés, remplacés et stockés dans un entrepôt“, explique- t-telle.

La pétition lancée par les deux jeunes filles a récolté plus de 1000 signature aujourd’hui.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter