Jeudi, c’est écologie à l’Assemblée !

Aujourd’hui, c’est écologie à l’Assemblée ! En effet, le groupe parlementaire écologiste doit présenter trois textes, dont deux devraient être adoptés : l’encadrement de l’exposition aux pesticides et l’interdiction des pesticides dans les espaces verts publics.

S’agissant des ondes électromagnétiques, les écologistes indiquent viser “la sobriété, la transparence et la concertation” par l’intermédiaire de plusieurs mesures dont l’encadrement de l’installation des antennes-relais ou encore l’interdiction de la publicité pour les téléphones portables auprès des mineurs de moins de 14 ans. La députée Laurence Abeille explique que le texte débattu aujourd’hui, nouvelle mouture de celui renvoyé en commission il y a un an,  tient compte des “difficultés techniques, juridiques et financières de certaines dispositions initialement portées“. Il tient notamment compte d’un amendement interdisant l’installation de boitiers wifi dans les écoles maternelles et non uniquement dans les crèches et garderie comme c’est le cas aujourd’hui.

Interdiction des pesticides

S’agissant des pesticides, la proposition présentée aujourd’hui devrait être définitivement adoptée, contrairement à la précédente qui doit être renvoyée au Sénat. Le texte prévoit à partir du 1er janvier 2020, l’interdiction de pesticides par l’Etat, les collectivités locales et les établissements publics pour l’entretien des espaces verts publics. Seules seront exemptées, les voies ferrées, pistes d’aéroport et autoroutes, pour des raisons de “sécurité publique“. Ils seront également autorisés de façon exceptionnelle en cas d’urgence sanitaire.

Par ailleurs, à partir du 1er janvier 2022, les produits phytosanitaires à usage non-professionnels seront interdits à la vente.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter