Le “made in France” séduit les Français mais pas leurs entreprises

Les Français auraient-ils plus la fibre patriotique que nos entreprises nationales? Alors qu’un sondage IFOP  nous informe que 73% des Français sont prêts à payer un produit plus cher s’il est fabriqué en France, seules 13% des entreprises françaises auraient pour objectif d’acheter français en 2014.

En 2013, Arnaud Montebourg, le ministre du redressement productif, s’était posé en défenseur du “made in  France”, et faisait la une du magazine “Aujourd’hui en France” en posant en marinière Armor Lux. Mais la mayonnaise peine à prendre. Et, si les Français se déclarent à 73%, prêts à acheter certains produits plus chers s’ils sont fabriqués en France, une étude menée conjointement par le cabinet AgileBuyer et HEC, révèle que seuls 13% des services achat des 558 entreprises interrogées ont pour objectif d’acheter français en 2014. Un chiffre en baisse puisqu’ils étaient 18% l’année dernière. Peu de patriotisme donc au sein des entreprises nationales. Et, les entreprises de télécommunications ou de l’agroalimentaire figurent parmi les plus mauvais élèves.

Mauvaise réputation

Mais le plus paradoxal reste que le “made in France” semble un gage de qualité, et présente de nombreux avantages pour les acheteurs d’entreprise en terme de flexibilité ou encore de proximité par exemple. Et, les produits recherchés par les entreprises sont majoritairement disponibles : seuls 14% des professionnels interrogés pour les besoins de l’enquête confient avoir besoin de produits qui ne sont pas disponibles en France. Même le prix n’est pas un critère puisque seuls 12% des entreprises interrogées assurent que les prix du “made in France” sont trop élevés.

Alors pourquoi les entreprises françaises n’achètent pas français? L’enquête ne le dit pas mais il semble que les entreprises françaises continuent de souffrir d’une mauvaise réputation: compliquées socialement, manque de compétitivité…

  • facebook
  • googleplus
  • twitter