Les caries : un mal qui touche des enfants de plus en plus jeunes

Ne mange pas trop de bonbons, tu vas avoir des caries!“. Quel enfant n’a pas entendu ses parents prononcer cette phare si désespérante? Et pourtant, celle maladie infectieuse qui touche les dents continue toujours de toucher les enfants, et de plus en plus jeunes. Pour l’Association dentaire française, la faute en revient aux parents qui sont encore mal informés sur cette pathologie dentaire.

Qui n’a pas redouté, enfant, d’avoir une carie, synonyme d’une visite chez le dentiste et d’un petit coup de “roulette”? Le Figaro profite du congrès annuel de l’Association dentaire française, qui se tenait vendredi à Paris, pour revenir aujourd’hui sur la carie dentaire dont le nombre est en baisse depuis les années 80 mais qui touche des enfants de plus en plus jeunes.

Le Dr Patrick Rouas, dentiste hospitalier au CHU de Bordeaux et maître de conférences à l’université Ségalen, confie au quotidien, s’inquiéter de voir en consultation des enfants de plus en plus jeunes. “Ce sont parfois des enfants très jeunes qui, à 18 mois, arrivent à l’hôpital, la bouche entièrement cariée“, explique-t-il. “Ils voient le dentiste pour la première fois dans le cadre d’une urgence, soit trop tard pour prévenir la maladie“. Car c’est bien une maladie infectieuse, qui touche les dents de lait mais qui peut malheureusement contaminer les dents définitives.

La faute aux parents

Pour le Dr Rouas, la faute en revient aux parents qui sont le plus souvent sous-informés sur les caries. Par exemple, dans le cadre d’une enquête menée à la maternité du CHU de Bordeaux, il constate que 83% des femmes ignorent encore que la carie est contagieuse et peut se transmettre à l’enfant, ou entre frères et soeurs en partageant par exemple une même cuillère ou un même verre. Par ailleurs, seules 39% des femmes savaient devoir brosser les dents des bébés dès leur apparition.

Pour éviter les caries, quelques conseils simples demeurent. “Le comportement le plus important à éliminer, c’est le phénomène de grignotage, soit la prise de produits sucrés plus de quatre fois par jour”, confie au Figaro le Dr Rouas. “Dans la bouche, le sucre est transformé en acide par des bactéries et attaque l’émail des dents, ce qui favorise l’installation d’une maladie carieuse“, ajoute-t-il. Alors halte au biberon sucré du soir pour que bébé dorme mieux.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter