Des lingettes et laits de toilette nocifs pour les bébés

L’association de défense des consommateurs UFC-Que-Choisir a lancé une nouvelle alerte au sujet des lingettes et laits de toilettes pour bébés. Selon l’enquête dont les conclusions ont été publiées mardi, 94% de ces produits seraient dangereux pour la santé des tout-petits.

L’enquête publiée mardi par l’association de défense des consommateurs UFC-Que-Choisir a de quoi alerter les parents de jeunes enfants. En effet, selon les conclusions de cette étude, la majorité des lingettes et laits de toilette seraient potentiellement nocifs pour les tout-petits. Sur les 34 produits testés, 26 lingettes et 6 laits de toilettes contiendraient des produits dangereux pour la santé (allergènes, toxiques) et présenteraient alors un facteur de risque en cas d’utilisation quotidienne.

Dans le cadre de son enquête UFC-Que-Choisir a donc recensé 14 produits contenant un allergène connu, “avec un record pour les lingettes Eco de la marque Naty” précise-t-elle. Du phénoxyéthanol , un éther aromatique utilisé comme “conservateur aux effets toxiques pour le foie” a également été retrouvé dans 14 lingettes dont celles de marque Mixa, Pampers, Klorane ou encore Carrefour Baby. Ce conservateur est également suspecté de nuire au système reproducteur et au développement de l’enfant. S’il est actuellement limité à 1% dans les produits pour beauté, le dosage de phénoxyéthanol peut se révéler trop élevé pour les plus petits, l’ANSM souhaite d’ailleurs réduire ce dosage à 0,4% dans les produits pour bébés, voire complètement l’éliminer.

Bébé Cadum et Natessance s’en sortent bien

Six lingettes analysées contiennent également des parabènes, “conservateurs suspectés d’être des perturbateurs endocriniens interférant avec le système hormonal“. Seuls deux produits réussissent pleinement les test réalisés : les lingettes Natural caresse de Bébé Cadum et le lait de toilette Natessance.

Pour les autres produits, l’association alerte les parents sur certains étiquetages tels que  “hypoallergénique” ou “testé sous contrôle dermatologique” pouvant néanmoins cacher des substances dangereuses pour les tout-petits. Par mesure de précaution, elle rappelle enfin que l’eau et le savon restent deux produits surs et efficaces pour la toilette des bébés.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter