L’invasion des “fausses veuves noires” inquiète les britanniques

La Grande-Bretagne doit faire face en ce moment à un phénomène naturel qui inquiète la population. Des petites araignées appelées “fausses veuves noires” prolifèrent dans le pays. Or leur piqûre peut être très irritante, voire mortelle pour les personnes allergiques.

La Grande-Bretagne doit faire face depuis plusieurs semaines à un phénomène inquiétant: l’invasion des Steatoda nobilis, une espèce d’araignée également appelée “fausse veuve noire” compte tenu de sa ressemblance avec le célèbre arachnide mortel. Même si elles sont “fausses”, ces “fausses veuves noires” n’en demeurent pas moins venimeuses, et prolifèrent en Grande-Bretagne et notamment à Londres sous l’effet du réchauffement climatique, selon les experts.

Mesurant de 20 à 30 millimètres, cette araignée présente de longues pattes orange, un abdomen foncé avec une tache plus claire, ainsi qu’une tête noire. Originaire des Canaries, elle aurait immigrée vers l’Angleterre dans les cargaisons de fruits et légumes il y a plus de 100 ans, et depuis elle se multiplie.

Pas mortelle mais gênante

Avec la fraicheur des nuits d’automne britannique, la “fausse veuve noire” squatte désormais les intérieurs britanniques, et tout particulièrement les étages : elle aime prendre de la hauteur ! Ces dernières semaines, une cinquantaine de personnes ont signalé la présence de l’araignée dans leur domicile et plusieurs d’entre-elles ont déclaré avoir été piquées. Si la piqûre de la “fausse veuve noire” n’est pas aussi dangereuse que celle de la “vraie”, elle peut néanmoins se révéler très gênante si elle n’est pas constatée immédiatement.

Une femme a ainsi failli perdre son bras après avoir été piquée. Un adolescent mordu dans son sommeil, a souffert de violents maux de tête le lendemain avant de ressentir une brûlure dans son bras. Un artiste londonien rapporte également avoir vu sa main devenir jaune et noire et enflée “comme un ballon pendant cinq semaines“.

Dès lors qu’une morsure est suspectée ou avérée, s’il n’y a pas d’urgence, la personne doit quand même être maintenue sous surveillance médicale. Si elle n’est pas mortelle en général, cette morsure peut toutefois entrainer des réactions dangereuses chez les personnes allergiques.

 

  • facebook
  • googleplus
  • twitter