Thyroïde : trop d’ablations inutiles

La revue Que Choisir Santé dénonce aujourd’hui le systématisme de l’ablation de la thyroïde en France. Selon l’association de consommateurs, cette opération qui fait courir certains risques aux patients serait inutile dans un cas sur cinq.

Le nombre de cancers de la thyroïde a été multiplié par 3 depuis 1990, mais, la mortalité liée à ce type de cancer est quant à elle en baisse. Cette avancée est due principalement aux progrès effectués dans la détection de nodules de plus en plus petits. Mais, pour l’association de consommateurs Que Choisir, il existe un revers à la médaille. Les ablations de thyroïde après la découverte d’un nodule seraient trop systématiques. “Ces petits nodules, même cancéreux, bien souvent n’évoluent pas et ne devraient pas être retirés mais faire l’objet d’une surveillance“, explique la revue,  attitude par ailleurs recommandée par des experts américains dans une publication du British Medical Journal.

Et Que Choisir va plus loin en affirmant qu’une ablation sur cinq serait injustifiée. “On opère des nodules qui ne sont même pas cancéreux” citant un rapport de la Sécurité Sociale, resté confidentiel et faisant état de “21% des ablations pratiquées pour des nodules en fait bénins“. A ce jour, près de 40.000 thyroïdectomies sont réalisées chaque année, et l’opération n’est pas anodine. Au delà des suites opératoires, le patient doit suivre un traitement complémentaire à vie après l’ablation. Pour rappel, la Haute Autorité de Santé précisait dans un guide sur le cancer de la thyroïde que l’intervention n’est pas justifiée en cas de nodule bénin, ou de cancers de très petite taille.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter