• Accueil
  • >
  • Fil Info
  • >
  • AMIANTE – La SNCF attaquée pour “préjudice d’anxiété”

AMIANTE – La SNCF attaquée pour “préjudice d’anxiété”

Des cheminots, ainsi que quelques salariés d’une société sous-traitante de la SNCF, ont décidé d’attaquer l’entreprise devant les prud’hommes pour “préjudice d’anxiété“. Exposés durant leur carrière à l’amiante, ces salariés et ex-salariés craignent de développer un jour une maladie mortelle.

Cent cinquante-cinq cheminots, ainsi que huit salariés d’une société de nettoyage sous-traitante de la SNCF ont donc décidé d’attaquer l’entreprise de transport devant les prud’hommes  pour “préjudice d’anxiété“. Pour Xavier Robin, l’avocat de Sud-Rail, principal syndicat de cheminots, “c’est le préjudice de l’épée de Damoclès“. Ces salariés ayant été exposés durant leur carrière à de l’amiante, ils craignent en effet de se voir un jour annoncer souffrir d’une maladie mortelle. “Tous ces agents sont suivis médicalement pour avoir, dans les années 1970 à 2000, travaillé sur de l’amiante ou dans un milieu amiantés“, ajoute Xavier Robin.

Le préjudice d’anxiété, qui sera donc étudié lors d’un procès fixé au 10 juin 2014, a déjà été reconnu une première fois par la Cour de Cassation en mai 2010, pour des travailleurs exposés à l’amiante. Deux entreprises avaient alors été condamnées, ZF Masson et Ahlstrom Label Pack.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter