Les bienfaits du cacao reconnus

L’entreprise suisse Barry Callebaut, numéro un mondial du chocolat vient d’obtenir le feu vert de l’Agence européenne de sécurité des aliments et dispose désormais du droit d’utiliser une allégation de santé sur ses produits à base de cacao riche en flavanols.

On connaissait les bienfaits du chocolat sur le moral, un fabricant voudrait tirer partie des autres qualités du cacao. Etudes à l’appui, un grand fabricant de chocolat suisse, Barry Callebaut vient d’obtenir le feu vert de l’EFSA, ainsi que le vote favorable des Etats membres, afin d’obtenir le droit d’utiliser une allégation de santé sur certains de ses produits.

Cette option est bien évidemment parfaitement encadrée et le fabricant pourra utiliser la mention “les flavanols de cacao aident à préserver l’élasticité des vaisseaux sanguins, ce qui contribue à une circulation sanguine normale“, sous certaines conditions: dans la limite de 200mg de flavanols de cacao par jour soit l’équivalent de 2,5 g de poudre de cacao, soit environ 10g de chocolat noir riche en flavanols. Barry Callebaut devrait alors l’utiliser notamment pour ses boissons à base de cacao ou son chocolat noir.

Cinq ans

L’entreprise se réjouit d’avoir obtenu ce droit qu’elle pourra utiliser durant cinq ans. Par la suite, cette allégation de santé pourra être utilisée par tout groupe de l’industrie alimentaire. Toutefois, les concurrents du chocolatier peuvent demander une telle allégation, à condition qu’ils fournissent leurs propres résultats d’études, précise le texte de l’autorisation.

Après de nombreux abus de tous genres, les allégations de santé sont désormais régies par une réglementation européenne très stricte. “Il faut que les entreprise apportent a priori la preuve de l’effet revendiqué“. Pour le Pr Jean-Marie Bourre et l’Académie de médecine, interrogé par le Figaro,  ce système “permet d’éviter tout ce que l’on a vu fleurir ces dernières années. Dans la majorité des cas, on veut éviter un saupoudrage de poudre de perlimpinpin“.

En 2010, l’Efsa avait  réduit de 80 % le nombre d’allégations santé autorisées.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter