Amiante : l’Etat reconnait l’exposition de 500 salariés du calavados

Le ministre du Travail Michel Sapin vient d’en faire l’annonce à l’AFP. L’Etat va reconnaitre l’exposition à l’amiante de près de 500 salariés d’une usine du Calvados, Honeywell, jusqu’en 1999 soit bien après l’interdiction de l’amiante en France en 1997.

C’est donc le ministre du Travail qui l’a annoncé hier à l’occasion d’un déplacement à Caen. L’Etat va reconnaitre l’exposition à l’amiante de près de 500 salariés de l’usine de freins automobiles Honeywell à Condé-sur-Noireau dans le calvados. Ces salariés avaient été exposés jusqu’en 1999 alors même que l’amiante avait été interdit en France dès 1997. L’arrêté ministériel qui devrait être publié dans les semaines à venir reconnaitra donc l’exposition des salariés du site entre le 1er janvier 1997 et le 31 décembre 1999.

Trois ans, c’est ridicule

Les salariés de l’usine restent toutefois dubitatifs face à cette décision. “Trois ans, c’est ridicule“, souligne un ex-salarié CFDT et porte-parole des anciens salariés de l’usine avant de rappeler qu’en “2006, plusieurs dizaines de tonnes de tonnes d’amiante ont été évacuées“. Les anciens salariés se battent donc pour pour obtenir la reconnaissance de leur exposition jusqu’en 2013. Un combat soutenu par les élus de la région.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter