Rentrée : les produits scolaires “verts” plus chers de 25%

Alors que la rentrée des classes arrivent à grand pas, 20minutes.fr s’est lancé dans un comparatif du prix moyen des fournitures scolaires “vertes” par rapport aux produits “classiques”. Et même si des efforts ont été réalisés par les fournisseurs, le cartable vert des enfants reste encore 25% plus cher que le cartable standard.

Certaines marques font des efforts afin de minimiser l’impact de leur produits sur l’environnement. Mais, selon les conclusions de l’enquête menée par 20minutes.fr, il reste encore du chemin à parcourir en matière de prix. Après avoir comparé deux paniers moyens, l’un constitué de produits classiques, l’autre de produits “verts” : cahiers et feuilles labellisés PEFC ou FSC, stylos en plastiques recyclés…, le quotidien constate encore une différence de tarif de 25% entre les deux.

Privilégier les labels européens

20minutes.fr s’est également interrogé sur la signification des différents labels qui apparaissent sur les couvertures des cahiers et autres fournitures. Un cahier labellisé est-il obligatoirement écologiquement irréprochable ? Pour Florence Clément, de l’Ademe, interrogée par le quotidien, “les écolabels européens vont plus loin. Ils attestent que les papetiers ont réduit leur impact pendant toute la fabrication du papier, de la consommation d’eau au rejet de substances polluantes“.

Pour les produits autres que le papier, la tâche est plus compliquée, surtout si les produits contiennent du plastique. Et certains logos verts affichés par les fabricants ne recouvrent aucune véritable valeur. Là encore Florence Clément explique qu’il faut alors privilégier certains labels, comme la norme NF Environnement qui certifie l’éco-conception du produit. “Cette norme assure que le fabricant a limité l’usage de solvants, de plastiques potentiellement toxiques et de substances irritantes comme les composés organiques volatiles“, confie-t-elle à 20minutes.fr.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter