Et revoilà les algues vertes…

Pollution algues vertes BretagneLes Bretons l’ont constaté de visu, le Monde l’annonce aujourd’hui, les algues vertes sont de retour sur certaines plages. Le retour du soleil s’accompagne donc de nouvelles marées vertes qui viennent empoisonner certaines zones du littoral breton.

Et c’est reparti ! Avec le retour du soleil en Bretagne, les algues vertes se sont une nouvelle fois invitées sur certaines plages bretonnes, essentiellement dans les Côtes d’Armor et Finistère nord. Le ballet des appareils de ramassage a donc repris, au grand dam des riverains qui ont toutefois obtenu un sursis de plusieurs semaines cette année, grâce au mauvais temps et à la mer agitée. Interrogé par le Monde, Gilles Huet, de l’association Eau et Rivières de Bretagne explique qu’avec “le ruissellement dû aux fortes pluies de ces dernières semaines, un flux important de nitrates a rejoint la côte. Tous ces nutriments se sont concentrés dans le milieu marin, il suffira de quelques degrés supplémentaires pour que les ulves prolifèrent et viennent s’échouer à terre“.

L’Etat attentiste

L’origine de ces algues vertes et nauséabondes est désormais connue et n’est plus contestée. D’origine agricole, l’azote et le phosphore contenus dans les engrais organiques se transforment en nitrates et sont conduits jusqu’à la mer via l’eau des rivières. Mais, au-delà de l’aspect visuel déplorable, de l’odeur nauséabonde, de l’hydrogène sulfuré s’échappe de ces algues, et a déjà fait des victimes, le plus souvent des sangliers.

Toutefois, si l’origine de ces algues vertes est maintenant connue, les gouvernements successifs peinent à prendre les bonnes mesures afin de contenir le phénomène. L’Etat français a d’ailleurs été condamné à plusieurs reprise par Bruxelles, mais également par des tribunaux français “pour son attentisme, son incapacité à prendre des mesures efficaces et à les faire appliquer“, conclut le Monde.

 

  • facebook
  • googleplus
  • twitter