Une nouvelle étude américaine juge le maïs OGM toxique

Mon 810Une nouvelle étude menée sur des plants de maïs OGM, et dont les conclusions ont été reprises par le site russe d’information, Rt.com, révèle que le maïs OGM contiendraient des éléments chimiques toxiques, potentiellement dangereux pour la santé.

Une nouvelle étude menée par la société américaine Profit Pro, pourrait relancer le débat autour du maïs génétiquement modifié. Dans un rapport, “2012 Corn Comparison”, dont les conclusions ont été reprises sur le site russe Rt.com, les auteurs ont en effet constaté que ce type de maïs contiendraient des éléments, absents de la plante au naturel, et potentiellement toxiques pour l’homme.

C’est Zen Honeycutt, fondatrice de l’association “Moms Across America March to Label GMOs” qui a dévoilé initialement sur son site les conclusions de ce rapport. Elle l’aurait obtenu par un mandataire de De Dell Seed Company, une ferme basée en Ontario et présentée comme étant la seule société de semences de maïs non-OGM au Canada. Aux vues de ce rapport, cette fervente militante estime alors que “les allégations selon lesquelles il n’y a pas de différence entre le maïs OGM et non OGM de maïs sont fausses“.

Trop d’éléments toxiques

Parmi les éléments toxiques recensés, on trouve des chlorures, du formaldéhyde ou encore du glyphosate. S’agissant de ce glyphosate, un désherbant créé par Monsanto (Roundup),  les analyses menées ont révélé un taux de 13 parties par million. Or, Zen Honeycutt explique sur son site que  les autorités américaines exigent que le niveau de glyphosate dans l’eau potable américain dépasse pas 0,7 ppm et ajoute que des dommages aux organes chez certains animaux a été liée à l’exposition au glyphosate supérieure à 0,1 ppm. Elle rappelle que des études ont démontré les dommages provoqué par ce produit. “Le glyphosate retire les nutriments vitaux des organismes vivants et le maïs OGM en est recouvert“, ajoute-t-elle.

Par ailleurs, les analyses ont démontré que les nutriments contenus naturellement dans le maïs disparaissent progressivement des plants génétiquement modifiés. Ainsi, les plants “naturels” contiendraient 437 fois plus de calcium, 56 fois plus de magnésium, et 7 fois plus de manganèse.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter