ESPIONNAGE – EDF relaxé en appel

EDF siègeLa Cour d’appel de Versailles a relaxé EDF hier  dans l’affaire qui l’opposait à l’organisation écologiste Greenpeace. L’électricien français avait été condamné pour espionnage informatique en première instance.

EDF a donc été relaxé hier en appel dans l’affaire qui l’opposait à Greenpeace. En revanche, un ancien cadre du groupe, en charge de la sécurité, Pierre-Paul François, déjà condamné en 2006, est condamné à une peine d’emprisonnement de six mois. “Il fallait un fusible” commente son avocat Me Alexis Gublin qui déplore la “désolidarisation” du groupe.

Pour rappel, en 2006, EDF qui avait commandé une “veille” à la société d’intelligence économique Kargus Consultants, était accusé d’avoir espionner l’ordinateur du directeur des campagnes Greenpeace de l’époque, Yannick Jadot.

 

  • facebook
  • googleplus
  • twitter