Gaz: une facturation rétroactive de 30 euros par foyer

Gérard Mestrallet, PDG de GDF Suez, revient aujourd’hui sur les différents recours de son groupe devant le Conseil d’Etat. Ces recours pourraient avoir comme conséquence une facturation rétroactive de 30 euros par foyer.

L’Etat continue de vouloir limiter la hausse des prix. Or à chaque limite fixée, GDF Suez dépose un recours devant le Conseil d’Etat. Et, selon le PDG du groupe, Gérard Mestrallet, la multiplication de ces recours pourrait aboutir à une hausse rétroactive de la facturation de 30 euros par foyer.

Le Conseil d’Etat examine actuellement les derniers recours déposés par GDF Suez et ses concurrents contre les hausses limitées à 2% par l’Etat en juillet et octobre dernier. Et selon toute vraisemblance, les arrêtés pris à ces moments devraient être une nouvelle fois annulés.

Une facture étalée sur 18 mois

Gérard Mestrallet précise alors que “si ces arrêtés sont annulés, nous sommes déjà convenus entre Delphine Batho et GDF Suez que la récupération sera étalée sur 18 mois, comme cela s’est passé après l’annulation de l’arrêté Fillon“.

Les gouvernements successifs qui tentent donc de limiter la hausse des prix du gaz se retrouvent donc systématiquement déboutés, et pour le consommateur, la hausse est donc inéluctable. La bonne nouvelle reste que la hausse prévue au 1er février devrait être inférieure à 1%, il pourrait même s’agir d’une baisse…

  • facebook
  • googleplus
  • twitter