Pollution : les sushis dangereux pour le cerveau ?

Une étude de l’Institut de recherche sur la biodiversité et du groupement d’associations Zero Mercury Working Group, publiée sur le site Globalpost, risque de refroidir les amateurs de sushis. En effet, selon les auteurs, les poissons utilisés pour la confection des sushis pourraient se révéler toxiques pour l’homme, compte tenu de leur teneur en mercure.

Trop de sushis tue le cerveau ! Les auteurs d’une étude menée sur ces préparations japonaises à base de poissons crus s’inquiètent en effet de la forte teneur en mercure des poissons utilisés pour la réalisation de ces plats. Hormis le saumon, les thons, espadons ou autres requins utilisés pour les sushis proviendraient d’océans pollués et en particulier par le mercure. Et compte tenu qu’ils se situent au bout de la chaine alimentaire marine, ils seraient alors surexposés à cette pollution.

Des effets significatifs sur le développement cérébral

Pour le Pr Edward Groth, co-auteur de l’étude publiée sur le site Globalpost, le mercure, même à faible dose, représente un danger pour la santé des enfants et des f?tus. “Même à des niveaux d’exposition inférieurs à ceux définis par les autorités, cela peut avoir des effets indésirables sur la santé“, explique-t-il. Le mercure affecterait tout particulièrement le développement cérébral. “Ce ne sont pas des effets triviaux mais des effets significatif” , ajoute le Pr Groth.

Les chercheurs demandent alors la fixation de nouvelles règles internationales sur la consommation du mercure. Et, tandis que l’Union européenne recommande aux femmes enceintes de ne pas consommer de thon plus de deux fois par semaine, ils prônent la suppression totale de certains poissons de notre alimentation, comme le thon rouge du Pacifique ou le marlin. Comme il pourrait également se révéler dangereux de supprimer tout poisson de notre alimentation, compte tenu notamment des acides gras qu’ils apportent, ils suggèrent alors de se tourner vers d’autres poissons moins exposés à cette pollution, comme la sardine, le saumon, le haddock, le cabillaud, le hareng, le bar…

 

  • facebook
  • googleplus
  • twitter