L’amendement “Nutella” adopté par le Sénat

Dans le cadre de l’examen du projet de budget pour la Sécu 2013, le Sénat a adopté hier l’amendement “Nutella”, amendement qui prévoit l’augmentation de la taxe sur l’huile de palme.

Le Sénat a donc adopté hier l’amendement “Nutella” qui institue une contribution additionnelle de 300 euros par tonne à la taxe spéciale déjà en place sur les huiles de palme, de palmiste et de coprah destinées à l’alimentation humaine, en état ou après incorporation dans des produits, comme dans le Nutella par exemple. Cette taxe spéciale est aujourd’hui de 98,74 euros la tonne d’huile de palme et de 107,80 euros la tonne d’huile de coprah et de palmiste. Le relèvement de cette taxe devrait alors permettre de rapporter 40 millions d’euros supplémentaires.

Le texte ne sera toutefois confirmé qu’après le vote général de la partie recette qui devait intervenir dans la matinée. Si la partie recette est rejetée, l’amendement sera de facto annulé mais pourra être représenté lors de la suite du parcours parlementaire du projet de budget de la sécurité sociale.

Une surtaxe de 30 centimes pour un gros pot de Nutella

Lors de sa présentation, le rapporteur général de la commission des Affaires sociales, le socialiste Yves Daudigny a expliqué que “l’huile de palme est la plus riche en acides gras saturés (50%) et son caractère nocif pour la santé a été établi”, avant de préciser que la taxe ne représentait, pour “un gros pot de 5 kg” de Nutella, que “30 centimes“. Il était soutenu par l’écologiste Aline Archimbaud qui n’a pas manqué de rappeler la dévastation écologique causée par les plantations de palmiers à huile.

De leur côté, les sénateurs UMP ont manifesté leur désaccord avec le texte. “Pourquoi ne pas imposer les routes car elles sont dangereuses, le beurre car il y a un problème de cholestérol, les fromages ou le foie gras, le vrai problème ce n’est pas l’huile de palme mais l’addiction à un produit“, ajoutait Alain Millon.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter