Fuite sans incidence à la centrale de Flamanville

Une fuite radioactive a été détectée hier à l’intérieur du bâtiment abritant un réacteur nucléaire en maintenance à la centrale de Flamanville. L’Autorité de Sûreté nucléaire a classé provisoirement l’incident au niveau 1 de l’échelle INES. Après six heures, la fuite a été colmatée.

Une fuite radioactive a donc été détectée hier à Flamanville. Le communiqué de l’ASN publié hier précise que “l’ASN a été informée ce matin par EDF qu’une fuite est survenue sur une ligne auxiliaire du circuit primaire du réacteur n°1 de Flamanville à 23h15. la fuite a été confinée dans la bâtiment réacteur tout au long de l’événement. Elle a été arrêtée à 5 heures”.

Le réacteur était à l’arrêt pour maintenance et rechargement du combustible depuis fin juillet. Il était en phase finale de redémarrage : le circuit primaire fonctionnait à une température proche de 200°C“, ajoute le gendarme du nucléaire français. “Le débit de la fuite a conduit l’exploitant à appliquer les consignes de mise à l’arrêt à froid du réacteur permettant une baisse rapide en pression et température de l’eau”, précise l’ASN avant d’ajouter que “la fuite est survenue lors de la remise en pression de la ligne auxiliaire dans le cadre d’une opération de maintenance“.

Le personnel présent sur la zone a été évacué et aucune contamination n’est à déplorer. “L’événement n’a pas eu de conséquences sur le personnel et l’environnement. Le plan d’urgence interne de l’établissement n’a pas été activé“.

 

  • facebook
  • googleplus
  • twitter