L’Europe lutte contre les espèces envahissantes

Combien d’espèces végétales non indigènes peut-on trouver dans les Alpes? Quels sont les animaux qui ont été introduits délibérément ou accidentellement dans le Danube? Dans quelle mesure ces espèces risquent-elles de devenir une menace réelle pour la faune et la flore locales? C’est à ces questions, et à bien d’autres ayant trait aux quelques 16 000 espèces exotiques répertoriées actuellement à travers l’Europe, que va tenter de répondre le réseau européen d’information sur les espèces exotiques, EASIN ? European Alien Species Information Network, lancé en fin de semaine par le Centre commun de recherche, le service scientifique interne de la Commission européenne.

L’EASIN, premier réseau d’information de ce genre à être mis en place en Europe, représente un progrès important dans la lutte contre la menace que constituent les espèces exotiques lorsqu’elles deviennent envahissantes. Les espèces envahissantes représentent en effet une grave menace pour la diversité biologique, et leur impact économique est évalué à environ 12 milliards d’euros par an.

Une source croissante de problèmes

Janez Poto?nik, membre de la Commission européenne chargé de l’environnement, explique que “les espèces exotiques envahissantes sont une source croissante de problèmes pour nos ressources naturelles, pour la santé humaine et pour l’économie. Cette menace est liée aux espèces non indigènes dont les populations augmentent rapidement dans un monde toujours plus interconnecté. Grâce à l’EASIN, les Européens seront mieux informés de la localisation des espèces non indigènes et de leurs effectifs, ce qui permettra d’améliorer l’élaboration des politiques dans ce domaine complexe“.

Les espèces envahissantes ? c’est-à-dire les organismes non indigènes qui s’établissent dans un nouvel environnement ? sont en augmentation dans le monde entier. Si la plupart de ces espèces ne présentent pas actuellement de risque significatif pour leur nouvel environnement, certaines en revanche s’y adaptent tellement bien qu’elles deviennent envahissantes, cessant ainsi d’être une curiosité biologique pour devenir une menace réelle pour les écosystèmes locaux, les cultures et le bétail, et compromettant la santé de notre environnement et notre bien-être social. Les espèces exotiques envahissantes occupent la deuxième place sur la liste des facteurs à l’origine de l’appauvrissement de la diversité biologique, après la dégradation des habitats.

Cartographie et classification

En répertoriant les informations provenant de plus de 40 bases de données en ligne, l’EASIN facilite l’établissement d’une cartographie et d’une classification des espèces exotiques. Des fonctionnalités web actualisées de façon dynamique permettent aux utilisateurs de visualiser l’aire de répartition des espèces envahissantes présentes en Europe et d’en établir la cartographie, ainsi que de sélectionner ces espèces au regard de critères allant de leur milieu de vie (terrestre, marin, eaux douces) et de leur classification biologique à leurs voies d’introduction.

L’un des éléments essentiels de l’EASIN est un inventaire où sont actuellement répertoriées plus de 16 000 espèces. Cet inventaire où figurent toutes les espèces envahissantes signalées en Europe a été établi en collationnant, en vérifiant et en harmonisant les informations disponibles en ligne et dans la littérature scientifique. Les utilisateurs de l’EASIN peuvent examiner et cartographier les informations géoréférencées sur les espèces envahissantes provenant des bases de données en ligne suivantes: le GBIF (Global Biodiversity Information Facility), le GISIN (Global Invasive Species Information Network) et le REABIC (Regional Euro-Asian Biological Invasions Centre). D’autres sources de données seront incluses au cours des années à venir. Les outils et services internet de l’EASIN sont conformes aux normes et protocoles reconnus au niveau international. Si leur utilisation est gratuite, les données restent cependant la propriété de la source, qui est citée et reliée à l’EASIN.

La lutte contre les espèces exotiques envahissantes est l’un des six grands objectifs de la stratégie de l’UE en faveur de la biodiversité pour 2020, et la Commission élabore actuellement des propositions spécifiques destinées à durcir la législation dans ce domaine.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter