Retour d’une corrida à la télé publique espagnole

Six ans après la dernière retransmission, la corrida revient à la télévision publique espagnole. Une décision qui n’est pas sans soulever la colère des associations de défense des animaux.

En diffusant hier en direct les performance d’El Juli lors de la corrida de Valladolid, la chaine publique espagnole TVE a mis un terme à six ans de disparition de la tauromachie sur les écrans espagnols. Sujet toujours très sensible, qui divise aficionados et farouches opposants, la tauromachie avait quitté les écrans, TVE mettant en avant le prix très élevé des droits de diffusion face à une audience en déclin.

Précisant qu’elle n’avait pas payé de droits de retransmission pour cette corrida de Valladolid, TVE a également annoncé que cette diffusion serait sans doute la première d’une série de corridas de haut niveau. Une décision saluée par les aficionados et les matadors les plus célèbres, comme El Juli, porté en triomphe ce mercredi,  mais aussi Alejandro Talavante et Jose Maria Manzanares.

Un pas en arrière

Autre son de cloche chez les opposants aux festivités taurines, dont Silvia Barquero, la porte-parole de l’association de défense des animaux Pacma, qui considère que “‘est un clair pas en arrière de la politique menée par la télévision espagnole“. L’association envisage par ailleurs de déposer un recours administratif devant le secrétaire d’Etat aux télécommunications pour non-respect du code de conduite de la télévision, qui est censée protéger les enfants. “C’est un spectacle qui se termine par l’agonie et la mort d’un animal. Cela ne peut être un contenu approprié pour les enfants“, estime Silvia Barquero.

Longtemps diffuseur de corridas et d’émissions consacrées à la culture tauromachique en France, Canal+ a renoncé à diffuser toute corrida il y a déjà quelques années, notamment en raison de l’opposition virulente des associations anti-corridas.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter