Le “bidon” plus dangereux que l’obésité

Une nouvelle étude menée par des chercheurs américains risque de semer l’inquiétude auprès des nombreuses personnes arborant une “bedaine” ou un “bidon” censé rassurant. En effet, les personnes au poids normal mais avec un surplus de graisse abdominale seraient plus exposées à certaines pathologies que les personnes véritablement obèses.

Au-delà du côté pas très esthétique du gros ventre, ce surplus de graisse situé au niveau de l’abdomen serait de surcroit mauvais pour la santé. Une étude américaine présentée lors du Congrès de la société européenne de cardiologie qui se tenait cette semaine à Munich, révèle que cet embonpoint abdominal, associé à de l’hypertension ou de la glycémie conduirait à certaines pathologies comme le diabète ou encore des maladies cardiaques. Mais le plus surprenant reste que les “bedonnants“, seraient plus exposés que des personnes obèses.

Pour aboutir à ce résultat, les chercheurs de l’équipe du Pr Lopez-Jimenez, de la Mayo Clinic de Rochester au Minnesota, ont suivi durant près de 14 ans près de 12.800 personnes d’un âge moyen de 44 ans. Et après avoir classé les individus en fonction de leur IMC et de leur tour de taille, il apparait que dans la catégorie des sujets ayant un IMC normal mais avec un embonpoint abdominal, on enregistre 2,75 fois plus de décès liés à une pathologie cardio-vasculaire que dans chez les personnes sans ventre. Et surtout, on compte plus de décès que chez les personnes obèses.

La graisse abdominale, la plus dangereuse

Pour le Dr Drexel, chef de service de médecine interne et cardiologie à l’hôpital de Feldkirch, ces résultats ne sont pas si surprenants. “La graisse abdominale est plus dangereuse que celle du reste du corps“, explique-t-il dans le Figaro. De part sa position, proche du foie notamment, ce surplus graisseux génère des molécules augmentant la résistance à l’insuline menant au diabète”. Certaines cellules graisseuses logées profondément dans l’abdomen secréteraient également plus de substances inflammatoires.

Alors, pour tenter de se maintenir en bonne forme, il convient de surveiller sont tour de taille. Et pour venir à bout de cet embonpoint, il est nécessaire de combiner une alimentation moins grasse et pratique de l’exercice physique.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter