Coca, Pepsi… des sodas à consommer avec modération

Restée très longtemps secrète, la liste des ingrédients contenus dans les sodas à base de cola, Coca et Pepsi en tête, a été partiellement mise à jour par l’Institut national de la consommation, à la demande de 60 millions de consommateurs. Et surprise, au delà des fortes teneurs en sucres et caféine, plus de la moitié des sodas testés contiennent de faibles doses d’alcool. 

Dans son dernier numéro, à paraitre aujourd’hui, la revue 60 Millions de consommateurs publie les résultats d’analyses menées sur les boissons disponibles sur le marché, et notamment les sodas au cola. Dans son enquête intitulée “Sodas, colas, ce que vous buvez vraiment“, elle révèle donc les résultats des tests menés par l’Institut national de la consommation sur 52 produits ( colas, boissons à l’orange et thé glacé), commercialisés sous 19 marques.

Et, des surprises apparaissent. Ainsi, deux des principaux leaders du marché utilisent des terpènes, produits issus des plantes, et notamment des conifères, mais qui peuvent se révéler “gênants, pour les personnes allergiques ou intolérantes“. Mais le plus surprenant reste que les colas analysés contiennent de faibles traces d’alcool. “Près de la moitié des colas testés contiennent de l’alcool à des doses cependant très faibles, jusqu’à 10mg par litre”. Un constat qui suscite le débat dans les forums consacrés à la religion musulmane. En effet, certains s’interrogent alors sur la conformité de ces colas aux règles de l’alimentation halal. Pour rappel, en France, le Code de la santé publique prévoit que les boissons dites sans alcool puissent en contenir des traces, à un dosage inférieur à 1,2%.

Sucres et caféine

Un autre constat, moins surprenant celui-ci, concerne la teneur en sucres de certains de ces colas. “La moitié des produits sans édulcorants dépassent les 100 grammes de sucre par litre, soit l’équivalent de 17 morceaux de sucre”, écrit 60 Millions de consommateurs. Record battu par le Cola classic de Carrefour qui affiche 115grammes de sucre par litre. Un constat qui devrait ajouter de l’eau au moulin de Michael Bloomberg, le maire de New-York, qui dans le cadre de sa politique de lutte contre l’obésité, a interdit la vente de sodas en grande contenance dans les lieux publics de la ville.

Mais s’agissant du sucre, les sodas au cola ne sont pas les seuls concernés. En effet, l’étude menée révèle que les jus de fruits, même ceux qui affichent la mention”sans sucres ajoutés“, en contiendraient déjà beaucoup. Ainsi, un verre de 25 cl de Tropicana Bio contiendrait quasiment autant de sucre qu’une canette de coca, soit environ 27 grammes. C’est pourquoi, ils sont eux-aussi à consommer avec modération, surtout par les enfants.

Enfin,  la teneur en caféine de ces sodas se révèle trop importante pour les enfants. Les Pepsi, Pepsi Max ou encore Coca-Light, contiendraient en effet l’équivalent d’une à deux tasses de café par litre. Une dose trop élevée pour un enfant.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter