Pêche : Intermarché épinglé pour publicité mensongère

Après la plainte déposée en mars dernier par l’association BLOOM, l’Autorité de régulation professionnelle de la publicité, l’ARPP,  vient d’ordonner au groupement les Mousquetaires, détenteurs de l’enseigne Intermarché, de mettre fin à ses publicités sur sa pêche durable, pouvant induire les consommateurs en erreur.

En mars dernier, l’association de défense des écosystème marins en faveur d’une pêche durable, BLOOM, déposait une plainte à l’encontre de l’enseigne Intermarché auprès de l’ARPP pour publicité mensongère Dans cette publicité parue dans plusieurs magazines, Intermarché s’érigeait en défenseur des ressources marines et jouant un rôle dans leur préservation. Cette plainte a ensuite été présentée par l’ARPP à un Jury de déontologie publicitaire, instance indépendante. Ce dernier a alors donné raison à BLOOM, demandant que cesse cette publicité et demandant qu’elle “ne soit pas renouvelée“.

Le consommateur induit en erreur

Dans son communiqué, BLOOM reprend la décision du JDP. Selon ce jury, ce libellé de la publicité pourrait “conduire à penser que le groupement les Mousquetaires joue un rôle ‘déterminant dans la préservation et le renouvellement des ressources marines’“. Par ailleurs, le jury considère que “le logo ‘pêche responsable’ affiché par la publicité avait une trop ‘forte ressemblance avec le label du MSC1’, mondialement connu et qui certifie, lui, une ‘pêche durable’ et non une pêche responsable“, ajoute l’association.

Pour Claire Nouvian, fondatrice de BLOOM, cette décision “met un terme à la tentative d’Intermarché de faire croire qu’il existerait une exception française en matière de pêche profonde“. De son côté, Tristan Douard, le directeur de la Scapêche, la flotte d’Intermarché se défend. “Le JDP a reconnu que nous sommes soutenus par un bureau de certification international, Veritas, et une structure comme celle-là ne valide pas un cahier des charges qui ne soit pas conforme à la loi et aux orientations fixées par l’Onu en matière de pêche responsable”, explique-t-il.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter