La souffrance des animaux néerlandais ne durera que 40 secondes

Afin d’abréger la souffrances des animaux, le gouvernement néerlandais et les représentants des communautés religieuses musulmane et juive ont signé un accord sur l’abattage rituel. Les animaux seront désormais étourdis quarante secondes après leur égorgement.

L’abattage rituel d’animaux en pleine conscience est autorisé aux Pays-Bas sur dérogation, comme c’est le cas dans de nombreux pays européen, comme en France. Une situation qui soulève la colère des associations de défenses des animaux, d’autant qu’aux Pays-Bas, le Parti des animaux dispose de deux sièges à la Chambre basse du Parlement.  Selon ce parti, plus de deux millions d’animaux seraient ainsi abattus chaque année dans le pays selon les rituels casher et  halal, le plus souvent des poulets et des moutons.

40 secondes de souffrance

Un amendement visant à supprimer cette dérogation avait  été adopté en juin 2011 par les députés néerlandais, mais les sénateurs avaient indiqué le 13 décembre 2011 qu’ils voteraient contre cette modification de la loi. Ils avaient alors  demandé à Hans Bleker, le secrétaire d’Etat à l’Agriculture de trouver une solution moins “extrême” que d’imposer l’étourdissement avant l’abattage rituel.

Mais, les choses devraient évoluer puisque Hans Bleker, des représentants des abattoirs et les représentants des communautés juives et musulmane viennent de signer un accord prévoyant l’étourdissement des animaux quarante secondes après l’égorgement. Pour Hans Bleker, “un bon équilibre a été trouvé entre la liberté de culte et l’amélioration du bien-être des animaux”.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter