Nicole Bricq: l’inconnue de l’Ecologie

Alors que tout le monde attendait Cécile Duflot, c’est finalement Nicole Bricq qui a hérité du ministère de l’Ecologie dans le tout nouveau gouvernement Ayrault. Connue pour avoir battu Jean-François Copé à Meaux lors des législatives de 1997, elle demeure toutefois une inconnue pour une majorité de Français.

Tout le monde attendait Cécile Duflot et c’est au final Nicole Bricq qui occupe désormais le poste très convoité de ministre de l’Ecologie. Et, elle en a été la première surprise puisque qu’elle-même, spécialiste des finances publiques, se voyait plus au Budget. “Je suis un peu étonnée. Mais je suis un soldat“, confiait-elle après sa nomination..

Inconnue du grand public, Nicole Bricq n’est pourtant pas une débutante en politique. Elle occupait jusqu’à présent le poste de rapporteur général du budget au Sénat. Dans ce cadre, cette femme de poigne, proche de François Hollande, a mené un farouche combat contre le dernier projet de budget de Nicolas Sarkozy, faisant adopter par le Sénat un contre-budget déroulant le programme de François Hollande. Auparavant, en 1997, elle soufflait la sixième circonscription de Seine-et-Marne (Meaux-Nord) à Jean-François Copé avant d’être élue sénatrice de Seine-et-Marne en 2004 puis réélue en 2011.

Les organisations écologistes plutôt satisfaites

Mais l’écologie n’est pas un domaine totalement inconnu pour Nicole Bricq qui s’était inscrite au pôle écologique lors du dernier congrès socialiste. Farouche opposante des compagnies pétrolières souhaitant extraire du gaz de schiste dans son département, elle avait déposé une loi, qui n’a pas été adoptée, demandant l’abrogation des permis, et interdisant l’exploitation du gaz de schiste sur le territoire.

Nicole Bricq bénéficie également du soutien des organisations écologistes qui soulignent sa “culture écolo”. Par ailleurs, pour Greenpeace, cette spécialiste des affaires financières pourrait “faire le lien entre le monde économique et le monde écologique, un lien qui n’est pas souvent fait“. Même son de cloche au WWF, qui juge que “la nomination de Nicole Bricq représente un gage de sérieux et de crédibilité pour mieux intégrer l’environnement au coeur du budget et des politiques publiques“. Toutes saluent par ailleurs le retour de l’énergie dans le portefeuille de l’Ecologie.

Pas de bisou pour François

Pour la petite histoire, lors de la prise de pouvoir de François Hollande à l’Elysée mardi dernier, tandis que ce dernier embrassait les élus et amis présents, quand est venu son tour, Nicole Bricq s’était fait remarquée en refusant d’embrasser le tout nouveau président, de peur de le couvrir de son rouge à lèvres fraichement posé!

  • facebook
  • googleplus
  • twitter