Un pesticide dangereux pour le développement cérébral des enfants

Une étude américaine publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences révèle  qu’un pesticide toujours utilisé outre-Atlantique, le chorpyriphos-éthyl, pourrait nuire au développement cérébral ainsi qu’au comportement des enfants exposés à ce produit in-utero.

Interdit aux Etats-Unis pour l’usage domestique, le chorpyriphos-éthyl, est toutefois toujours utilisé dans  les parcs, les terrains de golf et dans la production de certains fruits et légumes. Or, une étude américaine publiée récemment pointe les effets néfastes de ce pesticide sur le développement cérébral des enfants exposés in utero. Selon leurs observations, les chercheurs de la Mailman School of Public Health estiment qu’une exposition de la mère durant sa grossesses à des niveaux même modérés de chlorpyriphos-éthyl, pouvait avoir des effets irréversibles sur le développement du cerveau de l’enfant et engendrer des retards par la suite.

Déficit de quotient intellectuel

Pour Virginie Rauh, un des auteurs de l’étude, cette dernière “prouve que la période prénatale est cruciale pour le foetus en développement” et le fait d’être exposé à “des produits toxiques pendant cette période critique peut avoir des effets sur le développement du cerveau et sur le fonctionnement comportemental“. Par ailleurs, “des déficits de quotient intellectuel” ont également été rapportés “chez les enfants exposés à des hauts niveaux de chlorpyrhos-éthyl“.

D’autres études sont en cours afin de confirmer et déterminer à plus long terme les effets du chlorpyriphos-éthyl.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter