Le gouvernement canadien condamne 400.000 phoques à mort

Le ministère Pêches et Océans Canadien vient de fixer son quota de captures de phoques au Groenland. Ce sont ainsi 400.000 animaux qui sont officiellement “condamnés à mort”, une situation qui indigne le Fonds international pour la protection des animaux, l’IFAW.

L’IFAW juge très sévèrement  la récente décision du gouvernement canadien. L’organisation qualifie de véritable condamnation à mort l’autorisation accordée par le ministère Pêches et Océans de chasser 400.000 phoques du Groenland. Pour l’IFAW, cette décision reflète “l’obstination” du gouvernement “à poursuivre la chasse malgré l’absence de marché pour les produits dérivés du phoque, mais également sa réticence à préserver les ressources sous-marines et à se soumettre aux obligations internationales en matière de gestion des ressources halieutiques“.

“Un affront pour les scientifiques”

Pour Sheryl Fink, la directrice du programme phoques à l’IFAW,  “le Ministre canadien des Pêches et des Océans rejette l’avis scientifique de son propre département de recherche et réduit à néant tout espoir de gestion raisonnable“.”Les chasseurs savent bien que la faible demande ne justifie pas la mort d’un tel nombre de phoques. Ce quota constitue un véritable affront pour les scientifiques du gouvernement canadien et une insulte aux chasseurs” ajoute-t-elle.

La chasse aux phoques commerciale est à l’agonie. La question est désormais de savoir si le gouvernement du Canada fera ce qu’il faut pour aider les chasseurs à se reconvertir, ou s’il continuera à alimenter de faux espoirs en établissant des quotas trop élevés et en prétendant que cette industrie a de l’avenir, alors que ce n’est clairement pas le cas“, poursuit Sheryl Fink.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter