Le virus de l’hépatite C plus mortel que le VIH aux Etats-Unis

Selon l’étude publiée par les Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), le virus de l’hépatite C aurait été plus mortel outre-Atlantique en 2007 que le virus du sida. 15.000 personnes auraient succombé à cette maladie du foie incurable.

Les Etats-Unis ont enregistré en 2007 plus de décès liés à une hépatite C qu’au virus du sida. En effet, selon les chiffres publiés aujourd’hui par les Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies, 15.000 personnes seraient décédées d’une hépatite C , contre 12.734 des suites d’une infection par le VIH.

Tout comme le VIH, le virus de l’hépatite C peut être transmis par voie sanguine ou sexuelle avec un partenaire infecté. Dans un premier temps, les personnes infectées l’ignorent, l’infection n’entrainant aucun symptôme. Cette contamination entraine pourtant par la suite des maladies chroniques du foie potentiellement mortelles, pouvant aller jusqu’au cancer ou la cirrhose.

1,5% des Américains contaminés

On considère actuellement que 1,5% de la population américaine est contaminée, et seul un cas sur deux se conclut par une guérison, après un très lourd traitement. Et, à l’inverse de l’hépatite B, aucun vaccin n’existe à ce jour pour prévenir cette maladie.

Tandis que le traitement du VIH a beaucoup progressé ces dernières décennies, avec la mise au point de trithérapies efficaces, on meurt beaucoup moins du sida aux Etats-Unis. Pour les CDC, “la même approche pour la prévention de l’hépatite virale pourrait conduire à des résultats similaires avec le temps“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter