Agriculture : Nicolas Sarkozy pour un assouplissement des normes environnementales

A la veille de l’ouverture du Salon de l’Agriculture à Paris, Nicolas Sarkozy s’est confié à la presse agricole. A cette occasion, le candidat à l’élection présidentielle s’est  déclaré en faveur d’un assouplissement des normes environnementales infligées à la filière.

A l’occasion d’une interview accordée à la presse spécialisée, Agra Press et La terre agricole, Nicolas Sarkozy s’est exprimé en faveur d’une simplification des normes environnementales appliquées aux agriculteurs. “Ce qui pose problème, ce sont les contrôles tatillons sur des textes parfois difficiles voire impossibles à appliquer, et pouvant donner lieu à interprétation. Il faut absolument que les administrations de l’Agriculture et de l’Environnement dialoguent pour appliquer les normes“, confie le chef de l’Etat.

Je continue à penser qu’il faut des règles environnementales, c’est l’intérêt des agriculteurs mais en même temps il faut comprendre que les agriculteurs doivent pouvoir se battre sur les marchés mondiaux et ne pas leur imposer des contrôles qui prennent la forme de tracasseries administratives auxquelles personne ne comprend rien“, ajoute-t-il.

Les biocarburants

Le président-candidat est également revenu sur les biocarburants, filière épinglée dans le dernier rapport de la Cour des comptes en raison des fortes subventions qu’elle touche. Il confie alors vouloir poursuivre la politique d’aide aux biocarburants et cela pour deux raisons. “La première, c’est que cela crée un revenu complémentaire aux agriculteurs. la seconde, c’est que cela nous permet de remplir les objectifs européens en matière d’émissions de CO2″. “Je me suis engagé à développer cette voie car elle ouvre la voie aux biocarburants de seconde génération. J’attends bien mieux de la seconde génération qui n’existerait pas si nous n’avions pas lancé la première“, précise-t-il.

En guise de conclusion, le président souligne qu’il y a “trop de suspicions à l’endroit des agriculteurs. Ils ne sont pas les ennemis de l’environnement, de la nature. Bien au contraire ! (…) Tout agriculteur tire ses ressources de cet environnement et de la nature. Son intérêt est de les préserver“.

 

  • facebook
  • googleplus
  • twitter