Electricité : un record de consommation attendu ce soir

La vague de froid continue de faire frisonner la France, et la consommation électrique devrait atteindre aujourd’hui son record historique. Si EDF affirme avoir la situation sous contrôle, deux points noirs demeurent : en Bretagne, et dans le Sud-Est qui a été placé en alerte rouge.

La France a froid et cherche à se réchauffer. C’est pourquoi la consommation électrique devrait atteindre aujourd’hui son record historique, atteint précédemment à l’hiver 2010. Mais EDF fait face, les 55 réacteurs nucléaire en activité produisant actuellement 75 à 80% de l’électricité consommée, explique Henri Proglio dans le JDD. “A l’heure où je vous parle, nous n’avons pas de difficultés. Nous avons de la marge” confiait de son côté François Baroin, le ministre de l’Economie invité du Grand Rendez-Vous Europe1-I-Télé-Le Parisien-Aujourd’hui en France.

Le PDG d’EDF évoque toutefois deux points noirs . “Le scenario noir, compte tenu de l’interconnexion des réseaux européens, ce serait que le réseau allemand rencontre des difficultés“, hypothèse toutefois jugée “peu probable“. Mais, si elle venait à se produire, et “si l’Allemagne nous sollicitait trop” cette semaine, “nous risquerions de dépasser les capacités de production“, confie Herni Proglio.

Le Sud-est en alerte rouge

Autre point noir, la situation fragile de la Bretagne et du Sud-est de la France. “Ce qui peut arriver aussi, c’est un problème de réseau dans les deux ”îles électriques” françaises qui sont la Bretagne et la région Sud-Est. Ce sont des zones de fortes consommations électriques mais qui n’ont ni les moyens de production ni les moyens de transports suffisants”. Si la Bretagne reste toujours en alerte orange, le Sud-est est quant à lui passé en alerte rouge, le réseau du Var et des Alpes-Maritimes étant à la limite de la saturation.  Si RTE, filiale d’EDF en charge du transport de l’électricité, annonce des risques de coupure, chez EDF on espère faire face à la situation en procédant à  “des délestages aux bons moments et aussi parfois en diminuant un peu l’intensité du courant. On baisse un peu la puissance mais sans qu’il y ait une incidence chez les particuliers”, explique henri Proglio.

Les habitants de ses régions sont néanmoins invités à limiter au maximum leur consommation électrique, et notamment aux heures de pointes, principalement le soir entre 18h et 20h.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter