DECHETS – Le projet de Romainville en suspens

Le projet d’usine de méthanisation de Romainville a du plomb dans l’aile. Cible d’une forte opposition locale, la construction de cette unité de valorisation portée par le Syctom de Seine-Saint-Denis vient d’être reportée le 1er février dernier. Devant en principe débuter au printemps prochain, la construction de cette usine de méthanisation et de TMB par l’espagnol Urbaser semble de plus en plus hypothétique.

Accordé en février 2008 à Urbaser, filiale de ACS, groupe de BTP espagnol, le marché comporte la conception, la construction et l’exploitation d’une nouvelle unité “multi-filières” de traitement de déchets. Estimée à 240 millions d’euros, la construction de cette usine vise le traitement et la valorisation des 322 500 tonnes de déchets ménagers par an estimés pour 2015.

Un débat public et un audit sont désormais prévus pour rediscuter le projet, dénoncé pour ses nuisances olfactives supposées, ses risques d’explosion et d’incendie, sa valorisation discutable et sa technologie par TMB, considérée par certains opposants comme bientôt dépassée par une future norme européenne plus contraignante, qui devrait rendre obsolète l’usine d’Urbaser, et le compost qu’elle devait produire.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter