Santé : Eva Joly souhaite agir en amont

La réduction de la pollution et de meilleures habitudes alimentaires, sont parmi les piliers de la politique de prévention des maladies  présentée par Eva Joly samedi à rennes. La candidate écologiste attend également une refonte du système de financement des laboratoires.

En visite au CHU de Rennes, Eva Joly est donc revenue ce week-end sur les bases de sa politique de prévention des maladies en France. Et, pour la candidate EELV, il est nécessaire d’agir en amont. “Il y a de plus en plus de cancers et de maladies chroniques, il est faux de dire qu’on ne sait pas pourquoi. La plupart d’entre elles sont des maladies de société (…) Nous souhaitons agir beaucoup plus en amont sur les causes de cancer et de diabète pour que nos concitoyens tombent moins plus malades“.

Reprendre de bonnes habitudes alimentaires

Et, parmi les causes de cancer les plus importantes, se placent “la pollution de l’air, de l’eau, des aliments, l’utilisation intensive de pesticides, le traitement massif des animaux d’élevage aux antibiotiques“. Les Français doivent donc intégrer des habitudes alimentaires plus saines.La candidate plaide également en faveur d’une “agriculture paysanne sans chimie ni OGM, qui améliore la qualité de vie des paysans et des consommateurs” et qui à terme pourrait créer “75.000 emplois d’ici 20 ans“.

Eva Joly s’est également attaquée aux laboratoires pharmaceutiques et demande “la fin des rentes de l’industrie pharmaceutique qui fait des bénéfices à deux chiffres et qui comme les autres multinationales ne paie pas d’impôts“. Elle souhaite alors mettre en place “une nouvelle façon de rémunérer les laboratoires pour les médicaments réellement innovants, en distinguant le prix de le recherche du prix du médicament“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter