Du parabène retrouvé dans 99% d’échantillons de tissus cancéreux

Une étude menée par des chercheurs  britanniques de Reading et South Manchester, et publiée dans le Journal of Applied Toxicology, révèle que du parabène, composé chimique présent dans de très nombreux produits cosmétiques ou alimentaire, a été retrouvé dans une très grande majorité d’ échantillons de tissus cancéreux. Jusqu’ici suspectés, les déodorants seraient toutefois innocentés.

L’étude menée par le Dr Philippa Darbre de l’université britannique de Reading, et Lester Barr de l’Hôpital universitaire de South Manchester, a de quoi faire peur. Elle révèle en effet que des traces de parabène ont été retrouvées dans la quasi majorité des échantillons de tissus  prélevés chez 40 femmes ayant subi une mastectomie suite à un cancer du sein.

Le parabène est un composé chimique présent dans une vaste gamme de produits cosmétiques ( crèmes, déodorants, mousse à raser, dentifrice…) mais également dans certains produits carnés industriels comme les saucisses ou encore des pâtisseries.  Et, on sait que cette substance agit comme des ?strogènes, hormones féminines jouant un rôle dans le développement de certains cancers du sein.

Du parabène présent dans 99% des cas

Or, selon les recherches menées sur 160 échantillons de tissus cancéreux prélevés, une forme du parabène était présente dans 99% des cas.  Cinq formes différentes de ce composé étaient même détectées dans 60% des tissus analysés. Alors, si le parabène présent dans les déodorants semblait être le lien le plus évident compte tenu de son utilisation proche des glandes mammaires, les chercheurs ont constaté que certaines femmes touchées n’y avaient jamais eu recours.

Ce constat pourrait alors stopper la rumeur persistante mettant en cause l’usage de certains déodorants dans l’apparition des cancers du sein. Mais, la mauvaise nouvelle reste toutefois que du parabène a été retrouvé dans tous les tissus cancéreux. D’où vient-il alors ?

Le Dr Darbre ne souhaite toutefois pas tirer de conclusions hâtives quant à l’existence d’un  lien entre cancer et parabène, “Le fait que les parabènes ont été détectés dans la majorité des échantillons de tissu provenant de la poitrine ne signifie pas qu’ils ont directement causé le cancer du sein des 40 femmes qui ont participé à l’étude. Cependant, le fait que les parabènes étaient présents dans autant d’échantillons justifie que l’on mène de plus amples recherches“, explique-t-elle dans la revue britannique.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter