Tabac : les substituts nicotiniques inefficaces pour un arrêt durable

La consommation de tabac a baissé en France depuis le mois d’octobre. Mais,  pour ceux qui s’adonne toujours à cette addiction amis qui souhaiteraient arrêter,  une étude américaine révèle l’inefficacité des patchs et autres pâtes à mâcher à la nicotine.

Les Français fument de moins en moins. En effet, les associations anti-tabac se réjouissent de voir la consommation de cigarettes chuter de 5,1% depuis le mois d’octobre, les professionnels du tabac un peu moins! Une telle tendance résulte non seulement des diverses campagnes anti-tabac menées dans le pays, mais également de l’augmentation du prix des paquets de cigarettes depuis le 17 octobre dernier.

Aussi efficace sans traitement

Néanmoins, pour tous ceux qui s’adonnent toujours à cette addiction et qui souhaiteraient arrêter durablement, une étude américaine publiée hier révèle que les patchs et autres pâtes à mâcher contenant de la nicotine seraient inefficaces, même combinés à des séances de soutien psychologique. “Les substituts nicotiniques, dont notamment le patch et la pâte à mâcher ne sont pas plus efficaces pour aider les gens à cesser de fumer sur le long terme que d’essayer seul sans ces traitements” explique Hillel Alpert, de la faculté de santé publique de l’Université de Harvard et principal auteur de cette communication publiée dans l’édition en ligne de la revue Tobacco Control.

L’étude menée entre 2001 et 2006, sur 787 fumeurs adultes souhaitant arrêter le tabac, a en effet montré qu’un tiers d’entre-eux ont repris leur consommation de cigarettes. Et, parmi ceux qui ont repris, les chercheurs n’ont constaté aucune différence entre ceux qui avaient pris des substitut nicotiniques pendant plus de six semaines, et ceux qui n’ont rien pris du tout.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter