Pollution intérieure : les nouveaux produits de déco étiquetés

Depuis le 1er janvier, les nouveaux produits de décoration intérieure et de construction, tels que les peintures, isolants, moquettes, colles… sont contraints d’afficher leur niveau d’émissions polluantes. Cette décision issue du Grenelle de l’environnement vise à réduire la pollution intérieure des habitations.

Les nouveaux produits de décoration et de construction doivent donc désormais affichés leur niveau d’émissions polluantes. Nathalie Kosciusko-Morizet a profité aujourd’hui de sa visite dans un grand magasin de bricolage de Massy pour présenter ce nouvel étiquetage qui se charge de classer les produits en quatre catégories : A+, A, B, et C. Cet étiquetage obligatoire depuis le 1er janvier pour les produits nouvellement commercialisés, ne le sera toutefois pour les produits déjà sur le marché qu’à partir de 2013.

Asthme et allergies

La catégorie choisie dépendra donc du niveau des émissions d’une dizaine de composants polluants volatiles tels que le formaldéhyde ou le toluène. L’étiquetage doit être réalisé par le fabricant lui-même, “responsable de l’exactitude des informations mentionnées sur l’étiquette“.

Cette décision issue du Grenelle de l’environnement devrait donc permettre au consommateur d’être informé du risque de pollution intérieure liée à l’utilisation de tel ou tel produit. “Asthme, allergies ou encore conjonctivites font partie des pathologies souvent liées à la mauvaise qualité de notre air intérieur” a rappelé la ministre.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter