Téléphone au volant : 3 points, 135 euros

Claude Guéant, ministre de l’Intérieur, a présenté hier les  mesures mises en place dans le cadre du nouveau plan de sécurité routière. Désormais, téléphoner au volant coutera 3 points et 135 euros. Quant à ceux qui aimaient regarder un film tout en conduisant, ils devront s’acquitter d’une amende de 1.500 euros et perdront 3 points sur leur permis.

Lors de son arrivée à l’Elysée, Nicolas Sarkozy avait annoncé vouloir réduire le nombre de personnes tuées sur le route, et souhaitait voir leur nombre baisser à 3.000 morts en 2012. Dans cette optique, les mesures de sécurité routière vont une nouvelle fois être renforcées. Claude Guéant les a présentées au gouvernement hier en Conseil des ministres et une grosse partie d’entre-elles sera à effet immédiat.

S’agissant des adeptes du kit mains-libres pour téléphoner tout en conduisant, qu’ils se rassurent. Après avoir été menacés, ces kits restent finalement autorisés. Néanmoins, pour tous ceux qui continuent de conduire en téléphonant, appareil à la main, l’amende va passer de 35 à 135 euros, et non plus 2, mais 3 points leur seront retirés. Quant à ceux qui ont pris l’habitude de regarder un film tout en conduisant, et oui, il y en a… ils devront alors s’acquitter d’une amende de 1.500 euros et perdront 3 points sur leur permis. Quant à l’appareil permettant la diffusion de la vidéo, il pourra être saisi.

Les avertisseurs deviennent des assistants

Les avertisseurs de radar sont désormais bannis et devront être remplacés par des “assistants d’aide à la conduite“, indiquant au conducteur non plus l’emplacement des radars mais les “zones à risques“. Le propriétaire d’un appareil indiquant la position précise des radars devra alors payer 1.500 euros, et perdra 6 points sur son permis. Bien évidemment, l’appareil sera là encore saisi immédiatement.

Enfin, tout franchissement de la ligne blanche de la bande d’arrêt d’urgence d’une autoroute coutera 135 euros au lieu des 35 infligés jusqu’à présent. D’autres mesures ne prendront effet qu’au printemps prochain. C’est notamment le cas de l’éthylotest obligatoire dans la voiture.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter