Eva Joly prête à débattre avec Marine Le Pen

La guerre est déclarée entre les deux candidates à la présidentielle. Alors que Marine Le Pen accuse la candidate écologiste de propositions “très souvent francophobes”, Eva Joly reproche de son côté à la candidate FN d’avoir “reçu la haine en héritage “et de manquer de culture écologique. La campagne a bien démarré!

Tandis que Marine Le Pen évoquait l’incohérence des écologistes dans cette campagne avant de s’en prendre personnellement à leur candidate, cette dernière, en visite sur un marché de Noël à Montparnasse est revenue sur les propos tenus par son adversaire sur Europe 1 hier. “A chaque fois qu’Eva Joly ouvre la bouche, cela devient un gag (…) Toutes ses propositions sont délirantes et elles sont très souvent francophobes” s’exclamait la candidate du Front National.

Une héritière de la haine

Évoquant une “culture écologique” qui “laisse à désirer“, Eva Joly a précise, “la France que j’ai choisie n’est pas celle de Marine Le Pen”. Revenant sur l’agressivité de la candidate FN, l’ex-magistrate précise que “les arguments qui consistent à faire de la France un espace réservé aux blancs, aux catholiques et à ceux qui étaient là en 1950, appartiennent à une conception surannée et coloniale” de la République. “Ça n’a rien à voir avec la vision que j’ai de notre avenir commun qui est cosmopolite“. “Elle, c’est une héritière, elle a hérité de tout, aussi du parti et de la haine” concluait-elle.

Je suis la seule candidate à avoir choisi la France. Face à la crise, l’agressivité et la haine de Marine Le Pen ne servent à rien. Elle ferait mieux de travailler son programme“, précisait-elle également hier sur Europe 1 avant d’annoncer “être prête à débattre avec elle quand elle voudra et nous verrons bien qui aime vraiment la France“.

 

  • facebook
  • googleplus
  • twitter