Climat : après Durban, place à l’action

L’accord conclu lors de la Conférence des Nations unies sur le climat à Durban représente une percée majeure, mais il reste maintenant à agir fermement, a déclaré Jo Leinen,  le président de la délégation du Parlement européen au sommet.

Jo Leinen, l’eurodéputé allemand à la tête de la délégation du Parlement européen au somment international de Durban se félicite donc que l’avancée obtenue en Afrique du Sud. “La communauté internationale a réalisé une percée importante dans la lutte contre le changement climatique. L’Union européenne a le mérite d’avoir élaboré une feuille de route pour l’ensemble des nations afin qu’elles prennent leurs responsabilités. Les négociations fructueuses doivent mener à une action efficace. Un fossé énorme continue d’exister entre les mesures de réduction des émissions qui ont été promises et les actions nécessaires. Si l’accord international entre en vigueur seulement en 2020, l’objectif de limiter le réchauffement de la planète à deux degrés sera sérieusement menacé“.

L’Europe en précurseur

Les plus pauvres seront les plus touchés par le changement climatique et le fait que l’accord ait été conclu en Afrique est hautement symbolique. Le Fonds vert pour le climat doit jouer un rôle crucial dès qu’il aura été renfloué par le biais d’engagements fermes et de sources innovantes, comme une taxe sur les transactions financières“, ajoute-t-il dans un communiqué officiel. “L’Union européenne et toutes les grandes puissances économiques doivent désormais jouer leur rôle. L’Europe doit plus que jamais jouer son rôle de précurseur dans la course à la technologie verte et ?uvrer en faveur d’une économie à faible émission de carbone“.

Quant à Karl-Heinz Florenz , le vice-président de la délégation du Parlement, il juge que “la diplomatie de l’UE en matière de climat a porté ses fruits. Le monde a changé et il est judicieux de définir les pays développés et en développement selon les nouvelles réalités. Nous nous félicitons que la Chine ait manifesté sa volonté de prendre de nouvelles responsabilités et de jouer un rôle nouveau sur la scène internationale. Nous devons tous multiplier les efforts car il reste beaucoup à faire“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter