Le Bisphénol A fait l’unanimité contre lui à l’Assemblée

L’Assemblée nationale a voté hier à l’unanimité l’interdiction du Bisphénol A dans tous les contenants alimentaires d’ici 3 ans. nénamoins, cette mesure sera applicable aux contenants destinés aux enfants de moins de 3 ans dès 2013.

Le bisphénol A est désormais personæ non grata dans les assiettes françaises, depuis l’adoption hier de sa disparition dans tous les contenants alimentaires d’ici 3 ans, et d’ici 2013 pour les contenants destinés aux enfants de moins de trois ans. Présentée par les socialistes, la proposition a été adoptée à l’unanimité.

Cette décision intervient peu après la publication du dernier rapport de l’Agence de sécurité sanitaire de l’alimentation (l’Anses) sur le sujet. Dans ses conclusions, l’Anses recommandait en effet le remplacement “sans tarder” du bisphénol A dans tous les contenants alimentaires, en raison d’une forte suspicion de perturbations endocriniennes liées à l’ingestion de cette substance chimique. Xavier Bertrand a alors salué cette décision de l’Assemblée et se félicite qu’avec “cette nouvelle loi, la France sera le premier pays en Europe à aller si loin dans la protection contre le bisphénol A“.

S’assurer de l’innocuité du substitut

Reste la question du produit de substitution. Le délai de trois ans accordé par l’Assemblée doit en effet servir aux industriels  pour non seulement travailler sur un substitut mais également à s’assurer que ce dernier ne présente  aucune toxicité pour l’organisme.

Pour rappel, on retrouve du bisphénol A dans les bouteilles en plastique, boites de conserves et autres canettes.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter