Nucléaire : 90 nouveaux réacteurs dans le monde d’ici 2030

Alors que la catastrophe nucléaire japonaise de Fukushima avait réveillé les consciences face au danger du nucléaire, l’Agence internationale de l’énergie atomique annonce aujourd’hui la construction d’au moins 90 nouveaux réacteurs dans le monde d’ici 2030.

Réunis à Vienne pour sa 55e assemblée générale, les membres de l’Agence internationale de l’énergie atomique constatent qu’une grande majorité de pays industrialisés continuent de plébisciter l’atome, et ce, moins de six mois après la catastrophe nucléaire de Fukushima. L’Agence, dans ses prévisions les plus basses, prévoit la construction de 90 nouveaux réacteurs dans le monde d’ici 2030. Les prévisions les plus optimistes font monter ce chiffre à 350!

Pas tous aussi riches que l’Allemagne

Pour Srikumar Banerjee, le directeur indien de l’Agence, “le rôle de l’énergie nucléaire en tant que source d’approvisionnement en électricité sûre, fiable et propre, et en tant que réponse aux inquiétudes sur le changement climatique, ne doit pas être sous-estimé“. L’Inde elle-même prévoit une “forte expansion” du nucléaire, explique-t-il dans le Monde aujourd’hui. Même chose pour la Chine, le Brésil ou la Corée du Sud. Pour certains observateurs, beaucoup de pays ne peuvent pas se permettre de renoncer à ce type d’énergie.  Revenant sur la décision allemande de sortir du nucléaire, le chef du département statistiques de l’Agence, Hans-Holger Rogner, confie au Monde que “la plupart des pays ne sont pas aussi riches que l’Allemagne“.

Néanmoins, ce développement doit être accompagné de nouvelles mesures visant à renforcer la sûreté des centrales. Les pays devraient notamment accepter plus d’expertises internationales.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter