Electricité : une cellule de veille nationale pour éviter le black-out

Suite à la publication de la note d’analyse de RTE qui anticipe de possible tension sur le réseau français d’électricité cet été, Eric Besson a installé jeudi dernier une cellule de veille sur la sécurité d’approvisionnement en électricité de la France. La sécheresse qui frappe l’hexagone, associée à la décision allemande fragilise l’alimentation électrique de la France.

Autour du ministre de l’énergie, se sont réunis Dominique Maillard, président de RTE, Henri Proglio, patron d’EDF, Gérard Mestrallet, président de GDF Suez, ainsi qu’André-Claude Lacoste, président de l’ASN, et les autres principaux acteurs du marché de l’électricité et les administrations compétentes. « Une vigilance particulière doit être apportée cette année au passage de l’été en raison de la conjonction de plusieurs paramètres » souligne Eric Besson.

Le ministère de l’Energie rappelle que la sécheresse est d’ores et déjà installée dans l’hexagone. Elle a fait baisser de 30 % la production hydroélectrique, et pourrait aussi conduire, si elle se poursuit, à des restrictions au niveau des centrales thermiques et nucléaires qui utilisent les cours d”eau pour leur refroidissement.

Impact de la décision allemande

Par ailleurs, l’Allemagne a retiré du réseau 7 GW de puissance, ce qui a inversé les échanges d’électricité entre la France et l’Allemagne. Concrètement, sur les 5 premiers mois de l’année, nos exportations vers l’Allemagne ont augmenté de 54 % et nos importations ont baissé de 45 %. La France a été au mois de mai exportatrice d’électricité vis-à-vis de l’Allemagne souligne le gouvernement.

Selon les premières études présentées par RTE, la France devrait avoir les moyens de maintenir son approvisionnement électrique durant tout l’été, mais qu’ « il faudra être vigilant » affirme le ministère de l’Energie, notamment dans le cas où une canicule viendrait s’ajouter à la sécheresse. Un épisode caniculaire augmenterait en effet, outre les températures des cours d’eau, la demande d’électricité, en raison du développement des usages de climatisation et de refroidissement.

La cellule de veille fera un point hebdomadaire sur l’évolution de la situation ; ces points pourraient devenir journaliers en cas de besoin. Eric Besson sera donc informé en temps réel, en cas d’alerte, de l’évolution de la situation. La cellule proposera toutes les mesures nécessaires pour prévenir les éventuelles difficultés : modification des rythmes de maintenance, mobilisation de nouveaux moyens de production, appel à d’autres sources d”importation, etc. précise le ministère.

Marges de sécurité réduites au niveau européen

Un premier point a également été fait sur le passage de l’hiver prochain. Il apparaît que les marges de sécurité au niveau européen seront réduites par les décisions allemandes, mais le parc de production européen devrait rester globalement excédentaire pour l’hiver prochain. Un point plus précis sur le passage de l’hiver sera fait à l’automne, en lien avec nos partenaires européens.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter