Allemagne : le concombre innocent, les graines germées coupables

Après l’identification de la bactérie Eceh sur un concombre hier, on pensait la piste du cucurbitacée réactivée. Or, après avoir réalisé de nouvelles analyses, les autorités sanitaires allemandes ont décidé de lever l’alerte qui pesait sur la consommation des concombres, tomates et autres légumes consommés crus. en revanche, la piste des graines germées revient sur le devant de la scène.

L’alerte doit être levée aujourd’hui. cela va être annoncé. Mais elle est maintenue contre la consommation de graines germées crues” indiquait ce matin à l’AFP un responsable de l’autorité sanitaire allemande. Des milliers d’analyses effectuées sur des tomates, des concombres et des salades n’ont strictement rien donné. Mais il y a de plus en plus d’indices établissant un lien entre des malades et une exploitation” de Basse-Saxe commercialisant des graines de soja germées. “Les liens sont de plus en plus clairs. C’est une piste absolument brûlante“, ajoute-t-il.

“Une série d’indices”

Alors que les autorités allemandes ont été vivement critiquées pour leur gestion brouillon de la crise, plusieurs sources vont donc aujourd’hui dans le même sens. La ministre de l’Agriculture, Isle Aigner déclarait ce matin dans le Hamburger Abendblatt que “les indices s’accumulent, (faisant penser) que des graines germées d’une exploitation de Basse-Saxe pourraient être infectées“. De même le ministre de l’agriculture de Basse-Saxe, Gert Lindemann confiait dans un entretien accordé au magazine Focus, qu’une “série d’indices” contre l’exploitation de Bienenbüttel avait été mise à jour.

Le bilan de cette bactérie s’élevait hier à 30 morts dont 29 en Allemagne et environ 3.000 malades.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter