New-York interdit le tabac dans ses parcs

La ville de New-York va encore plus loin dans sa lutte contre le tabac. Alors que depuis 2003, il y était interdit de fumer dans les lieux public clos, il est aujourd’hui également  interdit de fumer dans les parcs  de la ville.

New-York, ville sans tabac… Cela pourrait bientôt devenir une réalité. Après les lieux public clos et les lieux de travail, fumer est désormais interdit dans les parcs de la Grosse Pomme. La nouvelle loi qui a été votée en février dernier et applicable depuis lundi interdit en effet aux new-yorkais de s’adonner à leur addiction tabagique dans les parcs mais également sur les plages de la ville. Comme beaucoup d’anciens fumeurs, Michael Bloomberg, le maire de la ville, à l’origine de cette décision, est devenu intransigeant vis à vis du tabac. Selon les chiffres annoncés par la mairie, le tabac serait à l’origine d’un tiers des décès dans la ville.

Question de santé, question de déchets aussi

Selon Michael Bloomberg, cette mesure vise à rendre les parcs et plages de sa ville “plus agréables, plus sains, plus propres. Les fumeurs passifs courent un grand danger, et diminuer l’exposition des New Yorkais à la fumée est un pas important pour faire de notre ville, une ville en meilleure santé“. Quant à Thomas Farley, le directeur des services de la santé, il pense aux enafnts qui pourront désormais “jouer sans qu’on leur apprennent comment devenir un fumeur“. Et, au-delà des questions sanitaires, la question des déchets liés au tabac a également pesé dans la balance. Selon la ville 75% des ordures ramassées sur les plages seraient des filtres de cigarettes, qui mettent plus de 18 mois à se décomposer.

Concrètement, des panneaux ont été érigés à l’entrée des 1.700 parcs de la ville et notamment aux entrées du plus célèbre d’entre-eux, Central Park. Les rebelles pourront écoper d’une amende de 50 dollars.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter