Japon : fuites d’eau à la centrale d’Onagawa

Suite au nouveau séisme d’une magnitude de 7,1 qui a secoué hier soir le nord-est du Japon, des fuites d’eau ont été repérées à la centrale d’Onagawa. L’opérateur de cette centrale, Tohoku Electric Power assure toutefois qu’aucune radioactivité anormale n’est à déplorer aux abords de la centrale.

A l’arrêt depuis le séisme du 11 mars dernier et le tsunami qui a suivi, la centrale nucléaire japonaise d’Onagawa, située au nord-est de Fukushima semble avoir été touchée par le nouveau séisme qui a secoué le nord-est du Japon dans  la soirée d’hier. De l’eau s’échapperait en effet des piscines de stockage de combustible usagé dans les réacteurs 1,2 et 3 de la centrale. Trois autres fuites ont également été signalées dans le réacteur n°3. Toutefois, après une interruption liée à la coupure de deux des trois lignes électriques de la centrale,  les opérations de refroidissement des barres de combustible usagé ont pu reprendre.

Le maintien des niveaux d’eau dans ces piscines de refroidissement est primordial, si elles ne sont pas suffisamment immergées, les barres de combustible peuvent émettre des rejets radioactifs dans l’atmosphère. “Nous avons détecté une petite augmentation des niveaux de radioactivité à l’intérieur des réacteurs, et nous essayions de déterminer l’origine des fuites” explique à l’AFP une responsable de Tohuko Electric Power. Toutefois, “nous n’avons pas observé de changement dans les niveaux de radioactivité à l’extérieur des réacteurs“, ajoute-t-il.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter