Gaz de schiste : le texte examiné en urgence

Les opposants à l’exploitation de gaz de schiste en France vont être heureux. Le gouvernement devrait interdire très prochainement l’exploitation et l’exploration de ce type d’énergie, la proposition de loi sur le sujet devant être examinée en urgence au Parlement.

Christian Jacob, président du groupe UMP à l’Assemblée nationale, a donc obtenu du gouvernement un passage en urgence de sa proposition de loi sur l’interdiction de l’exploitation des gaz de schiste en France. Selon le texte proposé , “en application du principe de précaution prévu  à l’article 5 de la Charte de l’environnement, l’exploration et l’exploitation des mines d’hydrocarbures liquides ou gazeux non conventionnels, par des forages verticaux comme par des forages horizontaux suivis de fracturation hydraulique de la roche, sont interdites sur le territoire national“. Le texte abroge également les permis de recherche déjà accordés par l’administration dans le passé.

UMP, PS et Borloo

Ce passage en urgence va donc permettre que la proposition de l’UMP soit examinée en priorité. Nul doute sur l’issue du vote, les textes sur le sujet commençaient en effet à s’entasser. Les socialistes avaient déposé un premier projet en mars dernier, projet qui devait être examiné le 12 mai prochain. Jean-Louis Borloo, qui avait accordé trois permis d’exploration lorsqu’il était ministre, avait lui aussi déposé un projet en début de semaine.

En première ligne des opposants à cette exploitation, José Bové s’est déclaré ce matin satisfait que cette interdiction soit prochainement votée, même si ce projet émane de la majorité gouvernementale.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter