EDF souhaite renégocier le tarif agent

Le “tarif agent”, tarif  appliqué aux salariés d’EDF mais également à ceux des industries électriques et gazières, fait de nouveau l’objet de discussions entre la direction et ses salariés. Le groupe attend en effet la mise en place d’un nouveau dispositif au 1er juillet prochain.

Actifs et retraités des industries électriques et gazières bénéficient du très avantageux “tarif agent” qui réduit considérablement leur facture énergétique. Ce sont environ 300.000 personnes qui en bénéficient, et en majorité des salariés ou ex-salariés d’EDF. Mais aujourd’hui, la direction du groupe énergétique souhaite faire évoluer ce tarif qui lui coûte de plus en plus cher et attends un nouveau dispositif pour le 1er juillet prochain. Selon les calculs du groupe, en raison de la hausse de certaines taxes, un tel dispositif devrait l’amener à provisionner 2,5 milliards d’euros supplémentaires d’ici à la fin de l’année pour faire face aux prochaines années.

5 à 10% de la facture du consommateur lambda

Aujourd’hui, un agent EDF ne paye aujourd’hui que 5 à 10% de la facture d’électricité du consommateur “lambda”, le reste, c’est à dire le montant des différentes taxes, étant à la charge de l’entreprise. C’est donc justement sur ce point précis qu’EDF entend changer les choses. La direction aimerait en effet assujettir ses salariés à l’ensemble des taxes applicables au tarif électrique. Elle aimerait également indexer le prix de l’énergie du tarif agent sur celui des particuliers, avec une même répercussion des variations.

Les discussions risquent d’être houleuses, les salariés n’étant pas disposés à laisser passer un tel avantage, même s’ils ne paieront toujours pas le même tarif qu’un consommateur moyen. L’entreprise prévoit en effet un fond de compensation destiné à contrebalancé le paiement des taxes afin que l’agent de se retrouve pas du jour au lendemain à payer un tarif normal. Une indemnité sera donc appliquée à chaque salarié en fonction de sa situation familiale et de sa consommation totale d’électricité. Toutefois, cette indemnité ne sera calculée qu’une fois, et en cas de hausse future des taxes, le salarié en supportera entièrement les effets sur sa facture.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter